Comment grandir encore ?

Et contenir son cri

Déraciné

Aux coups de pied dans l’invisible

Sauf le conte de fées

Le fils de qui ?

Déchiré

Suppliant de ses poings

Sauvage dans sa chambre fermée à clé

L’Amour à condition

L’enfant, ses yeux de caïd, pleure

Dans le rouge hurlant

Leur violence, pleine et entière

Et son calvaire de Sofia en Finistère.

A Valentin