Recherche

TOKAMAK

Mois

novembre 2017

L’odeur des plis du cou d’un nourrisson

Il faut y fourrer le nez. L’écraser voluptueusement dans les plis du cou du nourrisson. Ne laisser aucune chance à une odeur étrangère de venir s’immiscer. On l’exige intacte et pure. Alors on inspire large, rentrant légèrement les épaules pour... Lire la suite →

Fragments bleus

"Son rire était cristallin et bleu. Toutes sortes de bulles bleutés qu’on aurait voulu boire pour avaler sa gaîté."

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :