Recherche

TOKAMAK

Catégorie

Poésie

Enfermée pour écrire

  Enfermée pour écrire Et ne pas tout vous dire Que mon corps ne dévoile Ce que je veux vous taire   Il faudrait voir mon dos Cambré Accompagner mes lignes   Et la larme Soudaine Prolonger la virgule  ... Lire la suite →

La guerre en bandoulière

La guerre en bandoulière Mes images Traquent   Le vif des champs de bataille Les montagnes de castagne Les villages de poussière Les saignées de l’exil   Et je passe au travers   Mes paupières écaillées Glissent vers la terre... Lire la suite →

Les mots sont mes amants

Les mots sont mes amants Leurs racines, des lianes S'annexent à mes flancs Et le désir émane   Ils savent mes virgules Mes sursauts, mes démences Mes longs conciliabules Et m'invitent à la danse   Ils jouent de mes lexiques... Lire la suite →

Allée simple

  Tu passes mon ange, réduit au secret.   À ton tapage feutré, Je souris, je revis.   Bâillonné de silence, ne souffleras jamais Ces mots non-dits au monde, À moi seule chuchotés.   Tes yeux s'écarquillent d'un chut fulgurant :... Lire la suite →

Le fils de qui ?

Comment grandir encore ? Et contenir son cri Déraciné Aux coups de pied dans l'invisible Sauf le conte de fées Le fils de qui ? Déchiré Suppliant de ses poings Sauvage dans sa chambre fermée à clé L'Amour à condition... Lire la suite →

Amour à rebours

Enfin, et le soupir de paix. Incrédules, Chantant d'aise.   Violents, gutturaux, désespérés, Ses soupirs recyclés,   L'air qui la propulsait, Elle arrimait ses jambes, Cet océan, tout ce bleu !

Ouragan

Après la grande lessive, le rivage décoloré. Ses bronches sifflent le désespoir. Un crocodile a un rire de tête. Tout s’arrête.   À nouveau la sirène. Un vent contraire et misanthrope ravage puis s’apaise. Personne au point de ralliement. Ancrées... Lire la suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :