Recherche

TOKAMAK

Tag

Poésie

L’éponge de vaisselle

L’éponge patiente près de l’évier étincelant. Son office accompli, on la pose, rincée et encore humide d’avoir frotté, lavé. Crasse, gras, traces, dépôts, gadoue, miettes et souillures. L’éponge est laborieuse, appliquée, obsessionnelle.

Vologne et Gregory

"Quand l’homme rendu fou, mais peut-être une femme, Déposa sur mon lit mon petit Gregory, J’ai recueilli son souffle et caressé ses mains. Un tourbillon de bulles a délié ses cordes. J’ai serti ses yeux noirs des couleurs de ma glaise, Chuchoté mes légendes et mes princes conté, Embrassé ses joues pâles et léché ses blessures, Depuis mes profondeurs, l’ai nourri de mes sucs."

Ouragan

Après la grande lessive, le rivage décoloré. Ses bronches sifflent le désespoir. Un crocodile a un rire de tête. Tout s’arrête.   À nouveau la sirène. Un vent contraire et misanthrope ravage puis s’apaise. Personne au point de ralliement. Ancrées... Lire la suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :